Kéhila de Maalé Adoumim


La communauté grandit malgré les difficultés


Maalé Adoumim est une colonie en Cisjordanie, toujours contestée par la communauté internationale, mais avec un développement fulgurant: en 40 ans, la population a grandi de 4000 personnes à 40.000 environs .


"Kehila" veut dire "assemblée ou communauté" le plus souvent "messianique".


Notre ami Raphaël (voir: Yeshoua transforme une vie) nous raconte les débuts de cette Kehila:


Du salon dans une grotte en passant par la forêt

5 familles messianiques de Maalé Adoumim ont prié régulièrement pendant deux ans qu'une congrégation messianique locale soit établie dans la ville.

En septembre 2005, la congrégation commence dans le salon d’un frère de Maale Adoumim : Avraham Ben Hod (il était un ancien dans une kéhila de Jérusalem). Ayant une âme de pasteur, il l’est devenu pour cette nouvelle assemblée. La kéhila s’est réunie chez lui pendant 6 ans 1⁄2.

L’endroit devenant trop étroit, la kéhila s’est réunie en plein air dans le petit bois de Maale Adoumim pendant 2 mois. Puis elle a déménagé pendant 6 mois dans une grotte dans le désert, à côté de l'auberge du "bon Samaritain".

Cet endroit est tenu par une organisation d’État qui s'occupe des parcs nationaux et des réserves naturelles d'Israël (The Israel Nature and Parks Authority).

Cette organisation a accepté de louer cette grotte pour les réunions du Shabbat. C’est un lieu archéologique près de Maale Adoumim, sur la route actuelle qui relie Jérusalem à Jéricho, cela se trouve aussi près de l’ancienne route où Jésus passait (d’où l’histoire dans Luc 10/29-37).

Cette grotte est bien aménagée avec électricité, bancs et ventilateurs, mais il y a seulement une porte normale pour y accéder.

Plusieurs visiteurs venaient les rejoindre pour participer au culte du Shabbat matin. Lors d’une des dernières réunions, ils été environ 80 personnes, c'était assez difficile de respirer et comme il y a juste une porte d’entrée, c'était dangereux d’un point de vue sécuritaire.


Dieu donne

Raphaël dit alors au pasteur que sa famille ne reviendrait plus dans ce lieu !

Il a pris ça comme le signe qu'il fallait changer de place, mais que trouver ?!

2 jours après, la femme du pasteur et une sœur de l'assemblée sont allées dans la zone industrielle de Maalé Adoumim (Mishor Adoumim) et d'une manière inattendue, le Seigneur les a conduites à trouver une grande salle à louer : bien agencée pour nos réunions, avec deux pièces pour les classes de l'école de Shabbat, une pièce pour les tout-petits et les mères allaitantes, une cuisine et des toilettes !

Nous y sommes depuis novembre 2012.


Différent mais unit

Nous sommes environ 80 membres dont une quarantaine d’enfants environ.

(C'était le chiffre avant la crise du Covid). Il y a peu de personnes âgées, la plupart des membres sont de jeunes familles avec enfants.

Il y a 4 anciens, dont l'un d’eux est le pasteur. Tous travaillent professionnellement (même le pasteur). Neuf frères ont le don de prêcher.

Nous suivons les fêtes bibliques, comme le fait aussi tout le pays.

Certains membres portent la Kippa, les Tsitsit et suivent un judaïsme biblique, d'autres sont plus "évangéliques charismatiques" (sans choses bizarres !) Chacun exprime sa foi un peu différemment, mais il y a un esprit d'unité. Yeshoua, et Lui seul, a la première place et c’est Lui qui nous unit.


Reconnue par la commune

Notre assemblée est déclarée officiellement en tant qu'association et chaque année nous devons présenter au bureau des taxes un rapport de recettes et dépenses, agréé par un expert-comptable.

Il y a quelques années, la municipalité de Maalé Adoumim nous a reconnus en tant que salle de prière et a exonéré la kéhila de "l'arnona" (taxe foncière), cela représentait une grosse somme à payer chaque année.

Le prix de la location de cette grande salle est élevé, mais le Seigneur a toujours pourvu abondamment.


Le grand défi

Pendant ces 14 derniers mois, la salle n'était pas occupée mais il fallait payer quand même le loyer.

Le comité de la Kehila a décidé soit de quitter les lieux, soit de l'acheter.

Dieu a mis sur le cœur des membres d'acheter des locaux pour les activités de congrégation et nous prenons des mesures de foi pour y parvenir. Merci de prier pour ce projet.


Et maintenant?

Le 1er juin 2021, le ministère de la Santé a autorisé de nouveau les réunions dans les lieux de culte.

Après plus d’un an, Shabbat 5 juin, notre kéhila a recommencé à se réunir de nouveau dans sa salle. En ce premier jour, nous étions nombreux et heureux de nous retrouver ensemble pour louer le Seigneur et écouter sa parole.

Pendant tous ces mois nous faisions nos cultes par zoom à la maison.

Ces 2 derniers mois (avril et mai), les gens avaient le droit de se réunir en plein air, donc nous faisions nos cultes dans un petit bois dans la ville


La louange

Le groupe de louange de leur communauté développe une nouvelle louange qui rayonne au-delà de Maalé Adoumim. Shilo Ben Hod est le compositeur interprète avec un groupe de musiciens inspirés: pour découvrir Youtube https://www.youtube.com/watch?v=LHvZCNZ45fQ


Participer

Si vous voulez soutenir Kehila, Maalé Adoumim dans leur développement par un don, nous nous chargerons volontiers du transfert

Versement par Twint

Tel. 079 212 93 90 Udo Jüdt, 1110 Morges

Ou

Versement par IBAN

IBAN CH60 00767 000U 5469 9259

Banque BCV, 1000 Lausanne

Mention: Kehila, Maalé Adoummim




21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout