Des Rabbins reconnaissent Jésus comme Juif.

Mis à jour : 13 juil. 2020


Des Rabbins orthodoxes reconnaissent Yeshoua, le juif .

Plus de 25 rabbins éminents d'Israël et d'autres pays ont rédigé une déclaration appelant à une vision complètement nouvelle de Jésus, des chrétiens et de la foi du Nouveau Testament.

En citant leurs propres sages, les rabbins orthodoxes n'ont pas honte d'évoquer le nom de Jésus et d'accueillir le charpentier de Nazareth dans le peuple juif. "Jésus a fait un double bien au monde ", a déclaré le groupe de rabbins éminents. "D'une part, il a renforcé la Torah de Moïse de façon majestueuse... aucun de nos sages n'a jamais parlé de façon aussi impressionnante de l'immuabilité de la Torah. "Et d'autre part, il a enlevé les faux Dieu des nations."

Ainsi, il est dit ici que Jésus, plus que tout autre sage juif, a honoré, renforcé et préservé l'immuabilité de la Torah. Rien que cela constitue une reconnaissance extraordinaire. Ces rabbins de premier plan apportent un changement d'une ampleur sans précédent sur la base de leurs déclarations, en supprimant l'une des principales pierres d'achoppement de l'acceptation de Jésus !

Correction des fausses représentations de Jésus

Il faut se rappeler que les juifs religieux ont rejeté Jésus dès le début, l'accusant de ne pas suivre la Torah et donc de ne pas être le Messie tant attendu. Dans le Nouveau Testament, nous lisons comment les Pharisiens ont discuté avec Jésus des règlements du Shabbat, des lois casher, de la purification rituelle, des lois sur le mariage et plus encore. Ils ont insisté sur le fait que Jésus ne pouvait pas être le Messie parce qu'il "changerait les ordres que Moïse nous a donnés" (Ac 6:14).

Et maintenant nous sommes témoins de 2000 ans de rejet et d'hostilité des Juifs envers Jésus - un vrai miracle. Le refus des Juifs d'accepter Jésus semble s'achever lentement mais sûrement, compte tenu du nombre croissant de rabbins orthodoxes importants qui acceptent Jésus.

Juifs et chrétiens unis

Dans la déclaration des rabbins, il est dit : " Après presque deux millénaires d'hostilité et de rejet mutuels, nous, les rabbins orthodoxes qui dirigeons des congrégations, des institutions et des séminaires en Israël, aux Etats-Unis et en Europe, déclarons que nous voulons faire la volonté de notre Père qui est aux cieux et que nous voulons donc prendre la main que nos frères et sœurs chrétiens nous ont tendue ".

Deux mille ans d'antisémitisme chrétien, de croisades, d'inquisitions et d'holocauste ne peuvent pas empêcher l'étoile de Bethléem de briller à nouveau en Israël. Que ces rabbins distingués appellent les chrétiens à être acceptés comme " frères et sœurs " est comme un miracle. Lorsque les juifs acceptent les chrétiens avec une telle dévotion, et ce après tant de malentendus et d'horreurs antisémites, cela ne peut être compris que comme une œuvre divine de la grâce céleste, ce que je trouve personnellement inimaginable.

Ce groupe de rabbins orthodoxes fait remarquer que c'est leur "Père qui est aux cieux" qui appelle le peuple juif à laisser le passé derrière lui et à enterrer toute hostilité et à embrasser les chrétiens et leur foi en Jésus.

Percée spirituelle

Le Rabbin Dr Eugene Korn, Directeur du Centre pour la compréhension et la coopération judéo-chrétienne, est de l'avis suivant : "La Déclaration est une percée, des rabbins orthodoxes influents de divers centres de la vie juive ont finalement reconnu que le christianisme et le judaïsme ont beaucoup en commun spirituellement et pratiquement. Compte tenu de nos antécédents toxiques, c'est sans précédent dans l'orthodoxie."

Dans leurs déclarations, les rabbins veulent trouver un moyen de reconnaître les différences entre la foi chrétienne et la foi juive, sans s'insulter mutuellement, bien sûr. "Comme Maïmonide et Jehuda Halevi, nous reconnaissons que le christianisme n'est ni un accident ni une erreur, mais la volonté divine et un don aux nations. Quand le judaïsme et le christianisme ont été séparés, Dieu a permis une séparation entre les deux avec des différences théologiques significatives, mais pas une séparation entre les ennemis", dit la déclaration.

Quelle est la place de Yeshua dans le judaïsme ?

Ces soi-disant " différences théologiques significatives " entre le christianisme et le judaïsme se rapportent à Yeshoua (Jésus). Il est la pierre d'achoppement. Yéchoua est peut-être le Messie, le Fils du Dieu vivant pour les Gentils, mais mon peuple juif n'est pas encore tout à fait sûr de savoir qui il est exactement pour eux. Même si les rabbins prennent des mesures importantes et sans précédent pour rapprocher le peuple juif du Messie Yéchoua, ils sont encore loin de la vérité

par David Lazarus

Israël heute 15.01.2020


106 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout