Yom Kippour, la fête volée

Dernière mise à jour : août 21


Journée de jeûne et de prière


Yom Kippour : la vie publique est paralysée


En Israël, Yom Kippour, la plus grande fête juive, commence mardi 15 Sept. 2021 au coucher du soleil. Le "Jour du grand Pardon" est observé comme un jour de jeûne strict, même l'hygiène personnelle est interdite. Aucune nourriture ou boisson n'est autorisée pendant 25 heures. Aucun restaurant ou café n'est ouvert en Israël, à l'exception des restaurants arabes. La vie publique est complètement paralysée. Tous les postes-frontières et l'aéroport international Ben Gurion restent fermés.


Bien qu'il n'y ait pas d'interdiction officielle de conduire, les rues sont presque totalement désertes, pas de voitures, ni de transports publiques. A Yom Kippour, aucun programme de radio ou de télévision n'est diffusé. Les Juifs fidèles passent la journée à la synagogue et en prière.


Yom Kippour : Le jour du « Grand Pardon »


Selon la tradition juive, l’homme est condamné à cause de ses péchés. A Yom Kippour l’homme cherche à se faire pardonner. Il promet ne plus pécher, il cherche le pardon de Dieu, en se privant de nourriture et de plaisir. C’est le jour de recherche du « Grand Pardon ».


Pourtant, selon la loi de Moïse, il n’y a pas de pardon sans sacrifice. Puisque, il n’y a plus de temple, ni de sacrifice, il n’y a plus de pardon pour les Juifs. A Yom Kippour on cherche donc à tout faire pour ne pas avoir besoin de pardon. On promet solennellement de ne plus péchés, on cherche le « Grand Pardon ». C’est le jour de repentance et de retour à Dieu.




Yom Kippour : de la repentance à la joie


Le but de Dieu n’est pas de nous culpabiliser, mais de nous emmener à la joie, à Simca Thora, le jour de la « grande joie ». Sans repentance il n’y a pas de pardon, sans pardon il n’y a pas de joie, ni de liberté.

La repentance c’est :

- tenir compte de mes fautes

- reconnaître mes limites

- accepter le pardon, l’amour de Dieu

C’est le cheminement que Dieu nous propose. Le Grand Pardon est devenu possible par Yeshoua à la croix. Dieu nous donne une nouvelle liberté, une nouvelle joie.





Yom Kippour : aussi chez nous ??


Yom Kippour, la repentance, le pardon de Dieu, ce n’est pas seulement pour le peuple juifs, c’est pour nous tous. Dieu nous propose le cheminement vers la joie, il nous propose une suite des fêtes bibliques en automne. Il ne nous demande pas de copier les traditions déformées, mais il nous invite à la découverte du but de Dieu.



Le pardon libère

69 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout