Heinz Pollak, un des premiers juifs messianiques

Dernière mise à jour : 19 mars 2020

15 décembre 2019

Mon grand-père est né en 1913, à Berlin. Connu par la plupart des gens sous le nom de Heinz Pollack, son nom complet était Heinrich Israel Pollack, "Israël" était un nom qu’Hitler a ajouté à tous les Juifs d’Allemagne, pour garder une trace, Heinz, est le nom qui est resté avec lui tout au long de ses 98 ans de vie. Beaucoup de gens de la communauté messianique ici en Israël, se souviennent avec tendresse de lui comme l'un des premiers pionniers. Il a été le premier de sa famille à embrasser la foi en Jésus et à persister dans le maintien des traditions juives.. Il est né dans une Allemagne dirigée par le « Kaiser ». N'importe qui était le bienvenu pour se faire baptiser. Beaucoup de juifs laïques se sont fait baptiser comme la famille laïque libérale de mon grand-père qui a décidé que le petit Heinz grandirait sans religion et serait libre de choisir la sienne. Le père de Heinz mourut très jeune des suites d'une maladie, alors que Heinz n'avait qu'un an et demi, en 1915. Heinz grandit seul avec sa mère et leur gouvernante. À l'âge de cinq ans, il a surpris la femme de ménage assise en train de pleurer sur un livre qu'elle lisait. Il lui a demandé ce que c'était, et elle lui a expliqué qu'elle lisait le Nouveau Testament sur la façon dont Jésus est mort sur une croix pour nos péchés. Cela lui fit une grande impression et quelques années plus tard, après avoir commencé l'école, il dit à sa mère qu'il voulait être baptisé. Se souvenant des instructions de son défunt mari, elle l'a autorisé. Heinz est devenu chrétien, et il n'était plus juif.. Juifs et chrétiens étaient d'accord sur ce point - si vous croyez en Jésus, vous n'êtes plus un Juif. .Mais les nazis n'était pas d'accord avec eux. La foi n'avait pas d'importance pour eux. C'était la race qui comptait. Les nazis croyaient que les gènes étaient le problème. Quand Hitler est arrivé au pouvoir, Heinz avait 20 ans et venait d'obtenir son diplôme. Les décrets antisémites interdisaient aux Juifs de suivre des études de théologie. Il a commencé à travailler dans une librairie, mais après quelques années, ils ont interdit aux Juifs de travailler dans les librairies aussi. Finalement, il a trouvé du travail dans une usine de liqueur juive. Ses amis, l'un après l'autre, même la parenté, ont fui l'Allemagne. Il voulait aller en Suède ou il avait une petite amie suédoise. Il y est allé en personne, mais il n'a pas pu obtenir de visa. Il devait retourner en Allemagne et d'attendre que cette histoire prenne fin En 1938, Dietrich Bonhoeffer de l'église « confessant3 » a obtenu des visas pour l'Angleterre pour 50 personnes de son église qui étaient menacées de persécution. Heinz a réussi à se faire inscrire sur cette liste. Il n'avait que 25 ans, et était le plus jeune de la liste. Sa mère, en voyant comment l'église lui a sauvé la vie, elle a donné sa vie au Christ. Après son arrivée en Angleterre en 1939, il a reçu l’autorisation pour étudier à Lund en Suède. Il n'avait pas de permis de travail, mais des amis l’ont aidé à subvenir à ses besoins pendant ses études. Seul dans un pays étranger, après avoir échoué aux examens, il a atteint un point où il ne savait plus quoi faire...En réalité, il envisageait à se suicider. En se dirigeant vers le balcon d’où il prévoyait de sauter, il a remarqué une croix sur le mur. Cela l'a fait s'arrêter, s'asseoir et ouvrir une Bible. Elle s'est ouverte dans Ézéchiel 18:23 "Ai-je plaisir à la mort du méchant", déclare le Seigneur Dieu, "plutôt qu'à ce qu'il se détourne de ses voies et vive ?" Une voix intérieure lui dit de lever les yeux et aller vers l'Armée du Salut, ce qu'il fit, et ils lui sauvèrent la vie pratiquement et spirituellement. Il est devenu officier de l'Armée du Salut., Pendant quelques années, il a travaillé dans l'Armée du Salut en Allemagne de l'Ouest, où il a aidé à reconstruire la mission.. . Lentement,, ses yeux commencèrent à s'ouvrir sur la signification de son héritage juif. Cela ne s'est pas fait du jour au lendemain, mais il a commencé à s'impliquer dans des ministères chrétiens qui soutenaient Israël. En 1970, il a quitté son poste à l'Armée du Salut et a fait l'alya en Israël, travaillant dans un ministère sur le mont des Oliviers. Heinz a passé plusieurs années à écrire ses mémoires, "Deine Treue Ist Gross" - Great is Thy Faithfulness, publié en 2007. Il est décédé en 2012, quelques mois avant ses 99 ans, Les nombreuses années que lui et sa femme Gabriella ont passées à Jérusalem entre 1970 et 2001 ont laissé leur marque sur le corps messianique du Christ en Israël. Beaucoup de gens de cette génération s'en souviennent avec tendresse. Après sa retraite, ils passaient leur temps à inviter des gens, à se rapprocher de la communauté, à prier pour les gens et à organiser une étude biblique chez eux. Il écrivait des articles pour des magazines chrétiens en Suède, en Finlande et dans le monde germanophone, et était un conférencier recherché en Allemagne et en Suède. Il a créé une liste des bénédictions, des instructions, des textes de chants et des versets du Nouveau Testament qu'il a ajoutés aux bénédictions. Nous utilisons encore aujourd'hui cette version messianique du kiddush. Il a été pour les messianiques comme' Abraham, le premier à mettre sa foi dans le Dieu de nos ancêtres et dans le Messie d'Israël, et à persister à reconnaître notre héritage juif et à s'installer sur la terre d'Israël, malgré les obstacles.


28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout