Le premier Seder

Le Seder derrière les portes fermées



Beaucoup entre nous ont pu participer au Seder de Pessah par internet, seul ou en famille. C’était une expérience toute nouvelle.

Le premier Seder en Egypte nous rappelle le confinement, derrière les portes fermées, en famille : « Aucun d'entre vous ne sortira de la porte de sa maison avant le matin ». (Exode 12:22)

Ils étaient en sécurité, la mort rodait à l’extérieur. C'est le sang de l'agneau de la Pâque qui les a sauvés, tout comme aujourd'hui.

Derrière la porte fermée

En sécurité ?

Deux cousins, Ali et Mehdi ont été comme les autres confinés en familles derrière la porte. Les deux étaient des fils premier nées. Leurs pères avaient expliqué que Dieu allait juger les Egyptiens et que tous les premiers nés seront tués. Ali était joyeux, il profitait du repas de Seder, Mehdi avait peur, il avait des doutes, le sang sur le poteau était-il suffisant pour le sauver ?

Qui des deux était plus sauvés ?

Oui le sang de Yeshoua est suffisant !

33 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout