Souccot – la fête de la joie


Les joies de la Soucca

La fête des tabernacles


Il n’y a pas de joie sans la paix du cœur

Il n’y a pas de paix sans le pardon

Il n’y a pas de pardon sans le sacrifice de Yeshoua


C’est le sens du Yom Kippour, le jour du « Grand Pardon »: pouvoir se réjouir pleinement.


La joie pendant 7 jours

La joie d'avoir terminé la traversé du désert

La joie de commencer une vie nouvelle

La joie de vivre dans la présence - le tabernacle - de Dieu

La joie d’être entre des amis

La joie de vivre des projets de Dieu

La joie de pouvoir se réjouir


C’est le sens de Souccot – la fête des tabernacles

Le dernier jour, c’est la fête de la parole – Simca Thora

« La parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous » Jean 1,14


Quelle joie d’habiter dans une cabane, une hutte pour avoir la communion en Jésus !!!


La joie de chanter ensemble, Juifs et Palestiniens


La joie de construire la Soucca ensemble, enfants et papas


Le joie de prendre des repas ensemble, jeunes et vieux


La joie d’accueillir des amis, riches ou pauvres


L’importance : vivre la joie,

car Yeshoua est vivant !

24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout